•  

    JACKET: Dark Blue, Yin (IN) negative, defence, deflect, absorb, feel, sensitive, soft

    TROUSERS: White with blue strips, Yang (YO) positive, offense, power, hard, strong

    BELT: White and blue, symbolises the wave. Everybody from the novice to the expert wears the same belt so there is no visual difference. This forces the practitioners to focus on their own self, their weaknesses. The technical ability of a person is only realised when training with them. Technical ability is not necessary proportional to moral value and vice versa.

    Source : http://www.yoseikanbudo.co.uk/art

     

    VESTE de kimono bleu marine : « IN » (YIN/négatif, en opposition à « positif » absence de connotation péjorative)

    PANTALON de kimono blanc (bandes latérales marines) : « YO » (YANG/positif, en opposition à négatif)

    CEINTURE bleue et blanche : l'onde de choc (de loin, les parties foncées semblent plus étroites tandis que les bandes blanches apparaissent plus larges qu'elles ne le sont réellement. Cette illusion d'optique suggère l'onde.

    Le kimono représente les cycles de la nature : l'opposition entre le clair et le foncé, le jour et la nuit...

    La ceinture est la même pour tous . Le fait que les pratiquants ne soient pas différenciés visuellement en fonction de leur niveau technique (grade) est naturellement un choix délibéré. La valeur technique n'est pas nécessairement proportionnelle à la valeur morale, et inversement.

    La valeur Humaine de l'individu est plus importante que sa valeur technique et ce sont les qualités morales qu'il convient de respecter en premier lieu.

    Source : http://yoseikanbudo17.free.fr/tenues-equipements

     


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    Toutes les disciplines énoncées ci-dessous composent le Yoseikan Budo. Dans beaucoup de disciplines martiales modernes (Gendai Budo), elles sont étudiées indépendamment les une des autres et sont principalement perçues par les pratiquants comme autant de disciplines sportives dédiées avant tout à l'épanouissement personnel. Me Hiroo Mochizuki à su retrouver une partie des traditions des anciennes écoles (Koryu Bujutsu) qui étaient plus polyvalentes et recherchaient avant tout l'efficacité en vue de la suprématie martiale. Considéré comme un Sogobudo (ou Sobudo), le Yoseikan Budo est donc un art martial moderne ayant intégré le côté positif de la notion de polyvalence et d'efficacité des anciennes écoles. Ceux qui le pratiquent "se retrouvent" au début au moins dans une de ses disciplines, mais ces même personnes acquièrent rapidement d'elles même "l'esprit Yoseikan" et deviennent à leur tour créatives dans leur pratique. Et le Yoseikan XXX... Quand on a compris le phénomène d'ondulation, on a compris la méthode et surtout que cette méthode est applicable à chaque mouvement, pas forcément martial. Comme le disait Me Hiroo Mochizuki, on peut aussi bien appliquer cela à d'autres disciplines comme le tennis par exemple. Alors, du Yoseikan tennis, cela peut fait sourire... mais quand on essaye, on s'apperçoit que cela fonctionne plutôt bien... Sans aller toutefois jusque là, voilà pourquoi la discipline n'est pas figée et peut potentiellement intégrer des techniques martiales d'autres disciplines. En constante évolution, le Yoseikan Budo est un art martial vivant.

     

    Source : http://www.asgamy.org/1.html

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique