• Extrait d'entretien de Maître Mollet

    Propos de Maître Rémi Mollet, pratiquant de Taekwondo et d’Hapkido

     

    « Dans le sport de combat, on doit être LE meilleur ; dans l’art martial, on doit être tout simplement MEILLEUR par rapport à soi. En compétition, il faut écraser tous les autres et monter sur la plus haute marche du podium ; le médaillé d’or est fou de joie, le médaillé d’argent est déçu, celui de bronze frustré, les autres sont tristes et maussades, car, quoi en dise, rares sont ceux qui pensent vraiment que l’intérêt es seulement « de participer ». »

    « On aura toujours besoin des experts coréens, sinon, un jour ou l’autre, malgré les trouvailles ou le renouvellement pédagogique des maîtres coréens, on pourra se passer d’eux. Regardez le Judo français qui a su être un des meilleurs au monde et qui peut se passer du Japon, voire même lui donner à présent des leçons ! »

    « En effet, le sport n’est pas une invention asiatique, mais une invention occidentale. »

    « Je suis contre le fait de donner un grade ou un diplôme d’enseignement à un athlète sous prétexte qu’il a été champion de France ou du Monde. Un Dan est un grade technique, un grade d’art martial et non pas un titre sportif ! On ne peut pas avoir, comme on dit, le beurre et l’argent du beurre. Un champion a déjà son titre et sa médaille. Que veut-il donc de plus ? Imaginons que je sois champion du monde aux Echecs (sport cérébral s’il en est), va-t-on pour autant me donner le Bac ? Cela ne semble choquer personne, pas même le Ministère qui est dans la logique sportive. »

     

    Source : Samourai n°8 (Février – Mars 2011). Art de Vivre et Arts Martiaux d’Asie. Rencontre avec Rémi Mollet pages 52 à 58.

     

    Site : http://cenacle.remi.mollet.online.fr/


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :