•  

    Le bouddhisme

    Généralités

    Le bouddhisme est une religion pratiquée par 300 millions de personnes, en Asie (Inde, Chine, Tibet, Japon, Corée, Vietnam, Thaïlande, Corée, Sri Lanka, Cambodge, Laos) mais aussi en Europe, aux Etats Unis et en Afrique.

    Le bouddhisme est fondé sur les enseignements du Prince Gautama, Bouddha, ou Bouddha Sakyamuni, qui a vécu il y a environ 2500 ans dans le nord de l'Inde.

    Histoire

    Après la mort de Bouddha, le bouddhisme a fait l'objet d'un premier concile et s'est propagé sous la forme retenue dans toute l'Inde.
    Cent ans plus tard, un deuxième concile devait entraîner une division entre:

    ·         le Therâvada (l'enseignement des aînés) qui s'est répandu dans le sud et l'est de l'Inde, toujours pratiqué au Sri Lanka, en Thaïlande, en Birmanie, au Cambodge et au Laos,

    ·         le Mahâsanshika (les membres de la grande communauté) qui s'est répandu dans le nord de l'Inde et la Chine par la route de la soie, pratiqué en Corée, au Vietnam, au Japon, en Chine et au Tibet.

    De cette division sont nés deux courants;

    ·         le Hinayana, c'est-à-dire "petit véhicule", provenant des monastères prônant un ascétisme pur et dur (que Bouddha avait abandonné),

    ·         le Mahayana ou "grand véhicule" plus tolérant dans la pratique.

    Le bouddhisme s'est propagé en Chine à la fin du premier siècle, sous diverses formes. Au 4ème siècle, le Sûtra du Lotus a pris une place importante dans certains enseignements, renforcé au 6ème siècle par l'école T'ien T'ai.
    Le bouddhisme est arrivé au Japon à cette époque et s'est répandu en se fragmentant en diverses branches; au 13ème siècle, on dénombrait au moins cinq écoles: le Nembutsu, le Zen, le Ritsu, le Shingon et l'enseignement d'un moine nommé Nichiren Daishonin
    Le bouddhisme a été introduit au Tibet au 7ème/8ème siècle sous une forme plus ésotérique.

    La doctrine

    Les bouddhistes ont en commun avec les hindous les concepts de réincarnation, de karma et la non-violence. Ils ne cherchent pas non plus à imposer leur conception aux autres cultures.

    Le Bouddha a enseigné les "Les Quatre Nobles Vérités", que le Maître D.K à travers Alice Bailey dans "Le retour du Christ" présente ainsi:
    "Ces vérités peuvent se résumer de la façon suivante : Bouddha enseigna que la misère et la souffrance étaient l'oeuvre de l'homme lui-même; que la concentration de son désir sur ce qui est indésirable, éphémère et matériel, était la cause de tout désespoir, haine et rivalité, et la raison pour laquelle l'homme vivait dans le royaume de la mort, le royaume de l'existence physique, qui est la véritable mort de l'esprit."

    Bouddha a enseigné la discipline morale de base en 5 précepts:

    ·         Ne pas ôter la vie des autres,

    ·         Ne pas prendre ce qui n'est pas donné,

    ·         Ne pas avoir de mauvaise conduite charnelle,

    ·         Ne pas avoir de mauvaises paroles,

    ·         Ne pas boire de boissons enivrantes.

    Il a enseigné "l'Octuple Sentier" permettant d'atteindre la libération des renaissances:

    ·         Compréhension parfaite,

    ·         Pensée parfaite,

    ·         Parole parfaite,

    ·         Action parfaite,

    ·         Moyens d'existence parfaits,

    ·         Effort parfait,

    ·         Attention parfaite,

    ·         Concentration parfaite.

    Le bouddhisme a retenu dix grandes catégories d'états de vie:

    ·         L'enfer, qui est un état de souffrance extrême, physique ou moral, qui n'existe pas en un lieu particulier, mais dans la vie même des êtres.

    ·         L'avidité, qui est l'état dans lequel les désirs dominent, d'où insatisfactions.

    ·         L'animalité, qui est l'état où la loi est celle du plus fort.

    ·         La colère, qui est l'état dominé par le moi égoïste, avec incapacité de discernement et emploi de la violence.

    ·         La tranquillité, qui est l'état naturel de l'être humain, avec contrôle des instincts.

    ·         Le bonheur, qui est l'état obtenu après satisfaction d'un désir. Il est éphémère, il disparaît avec le temps ou les circonstances.

    ·         L'étude, qui est l'état de celui qui décide d'apprendre pour évoluer.

    ·         L'éveil personnel, qui est l'état de vie d'un être dont la vie fusionne avec sa recherche.

    ·         L'état de bodhisattva, qui est l'état d'un être qui désire l'éveil pour lui-même et pour les autres, qui désire sauver les autres.

    ·         L'état de bouddha, qui est l'état d'un être ayant acquis une bienveillance infinie par la sagesse et la connaissance la Loi de l'Univers.

    Les textes sacrés

    Les sutras les plus importants provenant de l'enseignement de Bouddha sont:

    ·         le sûtra du coeur,

    ·         le sûtra du lotus,

    ·         le sûtra du bienheureux,

    ·         le sûtra du diamant, le plus ancien livre imprimé du monde.

    Les branches du bouddhisme connues en occident

    Les deux branches auxquelles les occidentaux pensent le plus sont:

    ·         le bouddhisme tibétain,

    ·         le bouddhisme zen, surtout connu comme philosophie et pratique de méditation.

    Le bouddhisme tibétain

    Le bouddhisme tibétain est né au 7ème siècle. C'est une forme spécifique de bouddhisme, basée sur des restes de la religion précédente, le bön (constitué de pratiques chamaniques) et sur le Vajrayana, importé de l'Inde, fondé sur des textes ésotériques, les tantra, et qui fait appel aux mudras (gestes symboliques), aux mantras (formules sacrées, récitées ou activées par la rotation des moulins à prières où elles sont gravées) et aux mandalas (diagrammes cosmiques).
    C'est le grand
    initié venu de l'Inde, Padmasambhava, qui a réussi la synthèse du bön et du Vajrayana au 8ème siècle. Le grand poète et initié Milarepa ainsi que son maître Marpa ont également laissé une forte empreinte au 12ème siècle, notamment sur la méditation bouddhique tibétaine).
    Quatre grandes écoles ont emmergé au cours de l'histoire:

    ·         Nyingmapa, école des Anciens, fondée par Padmasambhava, au 8ème siècle

    ·         Sakyapa, école du monastère de Sakya (1073),

    ·         Kagyupa, école Karma-Kagyu, dont sont issus les Karmapa,

    ·         Gelugpa, école des "hommes vertueux", appelés "bonnets jaunes", fondée par Tsongkhapa au 14ème siècle, dont sont issus les Dalaï Lama et les Panchen Lama.


    Au 15ème siècle, l'école Gelugpa a institué le Dalaï Lama ("océan de sagesse"), chef politique et spirituel; l'actuel Dalaï Lama, Tenzin Gyatso, en exil à Dharamsala, en Inde, après l'invasion chinoise en 1959, est le 14ème.

    L'invasion par les chinois a entraîné des destructions de la civilisation tibétaine ; des informations jadis secrètes, ont alors été dévoilées à d'autres pays, comme certains mantras et mandalas.

    Les temples

    Le temple de Lhassa au Tibet est un bel exemple.

     

    Un petit temple bouddhiste dit des "Mille Bouddhas" a été construit en Bourgogne et mérite une visite.

     

    Bibliographie

    ·         "Le bouddhisme du Bouddha", de Alexandra David-Néel, éditions du Rocher (pocket)

    ·         "Bouddhisme vivant à l'intention des occidentaux", de Anagarika Govinda, éditions Entrelacs

    ·         "Le grand livre des religions du monde" sous la direction de Peter Clarke, éditions Solar

    ·         "Guide des religions" collectif, éditions du Dauphin

    ·         "Le grand livre de la spiritualité orientale", de Anton Kielce, Patrick Ravignant et Jean-Michel Varenne, éditions MA (1988)

    ·         "La sagesse orientale", de Scott Littleton, éditions Duncan Baird

    ·         "Dictionnaire de la sagesse orientale", éditions Robert Laffont

    ·         "Dictionnaire des religions", de Mircea Eliade et Ioan Couliano, éditions Plon

    ·         "Histoire des croyances et des idées religieuses", de Mircea Eliade, éditions Payot

    ·         "Encyclopédie des religions", de Frédéric Lenoir et Isé Masquelier, éditions Bayard

    ·         "Le Zen, de la forme d'esprit à la manière de vivre" de Bernard Baudouin, éditions de Vecchi

    ·         "L'univers du Zen" de Jacques Brosse, éditions Albin Michel

    ·         "L'art bouddhique" collectif, éditions Olizane/UNESCO

    Source : http://pagesperso-orange.fr/revue.shakti/bouddhis.htm


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique