•  

    L'AIKIDO est un ART MARTIAL créé par une synthèse des anciens arts de combats et des éléments philosophiques inspirés par des principes de non violence et ce par un Maître Japonais :   MORIHEI UESHIBA (1883-1969)

     

    A Ï  :  signifie HARMONIE  

     

    K I  :  signifie ENERGIE   

     

    D O  :  signifie VOIE

     

      

     


    votre commentaire
  •  

    Aïkido - Concept

     

    L'Aïkido est un art martial.

    Des arts guerriers japonais, il n'a conservé que l'aspect de défense.

    C'est donc, en premier lieu, une méthode de sauvegarde au même titre que tous les sports de combat, mais l'originalité de l'aïkido, comparé aux autres arts japonais et tous les autres sports de combat en général, est d'avoir dépassé le domaine restreint du combat ou de la compétition pour devenir une forme de culture personnelle afin de développer le corps et toutes les facultés humaine dans un esprit d'ordre parfait et d'harmonie.

    Le but de l'aïkido est d'arriver à la maîtrise du comportement humain, à l'affirmation de l'esprit sur le corps.

    Le premier attrait, pour une majorité de débutant, réside dans la méthode de self défense qu'il propose par une série non fermée de mouvements de neutralisation d'un ou plusieurs adversaires armées ou non, qu'il sagisse de techniques d'immobilisation ( katamé waza) ou de techniques de projection ( nagé waza).

    L'idée centrale dans l'aïkido consiste à utiliser les armes de l'adversaire. Dans le cas des arts martiaux à mains nues, le corps humain représente l'arme, la force et la statégie ( gestes et déplacements )dans le but d'éviter l'attaque dans un premier temps, et de neutraliser l'attaquant ensuite.

    Il est primordial de ne jamais opposer de force à la force adverse, d'éviter toute opposition directe et de tirer parti de la puissance d'attaque pour la neutraliser et dompter l'attaquant.

     

     

    Principe

     

    Les techniques d'Aïkido peuvent êtres pratiquées à mains nues contre un ou plusieurs adversaires armés ou non.

    On apellent les pratiquants Uke (celui qui attaque et qui subit la technique) et Tori (celui qui se défend et qui accompli la technique), ils peuvent êtres tous les deux debout ( tachi waza) ou à genoux ( suwari waza), ou l'un debout et l'autre à genoux ( hanmi hantachi waza)

    Les attaques consistent en saisies ou en frappes, les techniques de défense en projections ou immobilisations.

    Les différents mouvements d'Aïkido mettent fréquemment en jeu les articulations de membres supérieurs: poignet, coude, épaule d'ou l'intérêt d'une préparation sous forme d'échauffement, mais il faut aussi se préparer psychologiquement à cette discipline.

    Le pratiquant projeté (Uke ) participe en partie à sa chute ( ukemi), seule issue possible pour éviter un traumatisme de l'articulation visée.

    Les Aïkidokas utilisent souvant les armes; Le Jo (Bâton long), le Tambo (bâton court), le Boken (sabre en bois), le Tanto (couteau) et le Katana (sabre).

    Les armes font parties intégrantes de la pratique de l'Aïkido et sont à l'origine des techniques étudiées à mains nues, elles améliorent la tenue du corps et affinent la distance de combat, la précision et la concentration.

     

     

    Source : http://aikido.saintmagne.free.fr/les_principes.html

     

     


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    Historique de l'Aïkido

     

    L’étude du Budo et le développement de l’Aïkido occupèrent la vie de Morihei Ueshiba, figure de renom qui parcourut le Japon pour étudier auprès des plus grands maîtres dans plusieurs arts martiaux.

    Il travailla dur, se soumit à une discipline sévère, et dépensa tout son argent dans l’étude du sabre, de la lance, et des arts de défense. Très intéressé par l’étude de la pensée, il a aussi pratiqué plusieurs disciplines spirituelles. Mais il n’était pas en mesure de mettre en accord ses croyances spirituelles et ses facultés physiques.

    Peu de temps après son retour de la guerre russo-japonaise, il se retira dans une maison située dans la montagne, hors de son village. Là, il vécut et étudia en silence. Il passait ses jours à entraîner son corps et ses nuits à prier intensément. C’est à l’issue de cette période d’entraînement sévère qu’il trouva ce qu’il avait cherché sa vie durant. A cet instant, le processus de la nature devint clair, et il comprit que la source du Budo réside dans l’esprit de protection de toute chose.

    Morihei Ueshiba comprit profondément le processus de création d’où provient chaque chose. Il saisit l’harmonie et le pouvoir de ce processus. L’Art qu’il avait choisi pour s’exprimer était l’épée, le chemin qu’il avait choisi d’emprunter, le Budo. Sa faculté de compréhension et son esprit de clairvoyance s’expriment de façon créative par la protection de toute forme de vie grâce à une puissante et vivante application de la vérité universelle : l’Aïkido signifie création, pas destruction.

    C’est une énergie positive, qui crée harmonie et justice à partir de la violence. "Le Budo ne consiste pas à abattre l’adversaire par la force. Ce n’est pas non plus un moyen, grâce aux armes, de mener le monde à sa destruction. Le véritable Budo consiste à accepter l’Esprit de l’Univers, à maintenir la paix du monde, à aider à naître, à protéger et à entretenir tous les êtres de la nature.".


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique